WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Marché mondial des oléagineux

( Télécharger le fichier original )
par Med Assad Allah MATALLAH
Institut National Agronomique (INA) Alger - Magistère 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.4 Les indices des matières premières ne sont tous égaux

Dans l'Initié du trimestre dernier, il était question de certains des facteurs à l'origine du marché haussier des matières premières, notamment la demande excédentaire mondiale résultant de la croissance économique en Asie, en particulier en Chine, et les stocks dont les niveaux n'ont jamais été aussi bas. Ces facteurs devraient demeurer significatifs pendant encore plusieurs années. Par conséquent, les investisseurs et leurs conseillers en placements sont en train d'examiner de quelle manière le secteur des matières premières peut s'avérer avantageux pour leurs portefeuilles.

L'avantage le plus évident : des rendements ajustés aux risques plus élevés. Par exemple, une récente étude * a conclu qu'entre 1959 et 2004, un placement dans des contrats à terme sur marchandises aurait généré un rendement semblable à celui des actions et supérieur d'environ 5 pour cent à celui des bons du Trésor américains. Pourtant, le risque associé aux contrats à terme sur marchandises, tel que mesuré par les écarts-types, était moins élevé que celui des actions.

De plus, il n'existait pas de corrélation entre les matières premières et le rendement des actions et des obligations, mais plutôt une corrélation positive avec l'inflation.

Par conséquent, les matières premières ont non seulement permis d'améliorer la diversification des portefeuilles, mais elles ont également procuré une protection contre l'inflation.

Cependant, les investisseurs et les conseillers qui veulent établir une comparaison pour la performance des matières premières devraient savoir qu'il existe plusieurs indices et qu'ils sont fondés sur des hypothèses très différentes ; par conséquent, leur méthode de construction et leurs rendements passés sont également très différents.

Exemple

Indice international des matières premières Rogers

Indice Reuters- CRB des contrats à terme

Indice Dow Jones-AIG des matières premières

Indice Goldman Sachs des matières premières

35 titres

19 titres

19 titres

24 titres

Pie Chart

Pie Chart

Pie Chart

Pie Chart

Jusqu'en mai 2005

Jusqu'en mai 2005

Jusqu'en janvier 2005

Jusqu'en juillet  2005

Rendement total Août 1998 à avril  2005:
 196 %

Rendement total Août 1998 à avril 2005: 46 %

Rendement total Août 1998 à avril  2005:
67 %

Rendement total  Août 1998 à avril 2005:
152 %

Par exemple, les composantes de l'indice Reuters-CRB des contrats à terme (l'indice Reuters/Jefferies CRB depuis le 20 juin 2005) présentaient, jusqu'à tout récemment, la même pondération, du jus d'orange au pétrole brut. Cet indice vient de changer et, par conséquent, son avenir ne peut s'appuyer sur son passé. Un autre inconvénient de cet indice est que son prix est calculé à partir de la moyenne géométrique de ses composantes plutôt qu'à partir d'une moyenne arithmétique. Ceci peut sembler un argument mathématique ésotérique, mais c'est une donnée importante parce que les moyennes géométriques restent en deçà des moyennes arithmétiques. Étant donné que la majorité des indices d'inflation utilisent une moyenne arithmétique, un indice géométrique des matières premières pourrait ne pas suivre le rythme de l'inflation, qui est un des principaux avantages des placements dans les matières premières.

Un autre indice très populaire, l'indice Dow Jones-AIG des matières premières, ne reflète pas la portée mondiale des matières premières. Seulement 12 pour cent des contrats à terme sur indice boursier compris dans l'indice sont inscrits à l'extérieur des États-Unis, et aucun en Asie! Ce manque de diversification se retrouve également dans toutes les composantes de l'indice qui ne comprend ni le riz - l'aliment de base d'un vaste pan de la population mondiale - ni le cacao, dont la majeure partie est produite en Afrique de l'Ouest.

L'indice des matières premières Goldman Sachs pondère diverses matières premières à partir d'une moyenne mobile de cinq ans de valeurs de production à l'échelle mondiale. L'indice attribue donc automatiquement une pondération plus grande dans les matières premières dont le cours a monté. Par conséquent, le secteur de l'énergie représente actuellement près des trois-quarts de l'indice, ce qui n'en fait pas vraiment un indice diversifié.

Par contre, l'indice international des matières premières Rogers (RICI) a été conçu pour formuler un indice international équilibré et représentatif des matières premières. Créé en 1998 par le célèbre Jim Rogers, spécialiste des fonds de couverture, le RICI est le plus large et le plus complet des indices de matières premières. Il contient 35 matières premières pondérées selon leur importance au niveau du commerce international et comprend des matières premières comme le pétrole brut, le blé, l'or, le cuivre, le café, le riz, le cacao et le caoutchouc. De plus, toutes les matières premières du RICI sont inscrites à la cote de bourses reconnues ce qui permet de les suivre et de vérifier les cours plus facilement.

Tout comme l'indice S&P 500 est plus représentatif du marché des actions américaines que le Dow Jones Industrial Index, le RICI reflète avec plus de précision le marché mondial des matières premières que les autres indices du genre.

Non seulement le RICI est plus représentatif des matières premières en général, mais il a généré également des rendements totaux et ajustés au risque plus élevés que les autres indices similaires. Le RICI n'est pas offert aux particuliers. Les investisseurs ont accès au RICI uniquement par le biais d'autres véhicules de placement.

Compte tenu de ces différences, les investisseurs et les conseillers qui voudraient ajouter des matières premières à leur portefeuille devraient étudier avec soin les placements potentiels, et s'assurer qu'ils sont structurés de manière à offrir tous les avantages des matières premières.

Chapitre 20

précédent sommaire suivant